Message en réponse à la lettre ouverte des architectes-voyers de Paris

Bonjour,

Je vous remercie sincèrement pour votre envoi. Les questions urbanistiques sont très importantes pour notre ville et ont, malheureusement, souvent été reléguées derrière les sujets de sécurité ou de propreté dans les médias lors de cette campagne.

Pourtant, le sujet que vous soulevez, révèle plus globalement la question de la manière de fabriquer de la ville de demain. La direction prise lors de ce dernier mandat n’est pas satisfaisante aux regards des enjeux de demain et du stérile débat espaces verts vs densité ou écologie vs attractivité/croissance économique dans lequel certains essaient de nous enfermer.

Comme vous le savez, nous sommes en profond désaccord sur la plupart des sujets avec l’adjoint à l’urbanisme actuel de la maire ; tant dans la forme des concours Réinventer Paris, sur la concertation avec les citoyens , que sur les grands projets proposés, qui délèguent la fabrique de la ville au privé.

La ville doit rester maître d’ouvrage dans sa transformation, et votre participation est essentielle.

Nous, écologistes, sommes profondément conscients du travail apporté par les architectes voyers, tant aux particuliers, qu’aux professionnels. Nous ne souhaitons absolument pas privatiser (voire supprimer) sous quelle forme que ce soit, l’aide que vous représentez à améliorer la qualité du bâti, réinterroger le PLU etc.

Durant cette campagne, nous avons fait plusieurs propositions en vue de redonner une force publique à la municipalité, au vu de sa mue imparable au dérèglement climatique que nous subissons déjà et que nous allons subir davantage. La remunicipalisation d’un certain nombre de service fait d’ailleurs partie de ce travail.

Pour préserver les quelques espaces libres de la ville, nous souhaitons davantage se rapproprier l’existant et transformer les immeubles vides.

Au delà du bâti, l’espace public doit être transformé, afin d’être davantage végétalisé, déminéralisé, redonné aux piétons et aux modes de transports doux. Il doit davantage accueillir des services simples (poubelles de tris sélectifs, toilettes publiques, bancs, racks à vélos). Ces nouveaux aménagements doivent se faire qualitativement. Paris a pris beaucoup de retard à la fois dans cette transformation, mais également dans la qualité des dessins des espaces publics communs contrairement à d’autres capitales ou à d’autres villes françaises comme Lyon ou Bordeaux.

Ne connaissant la force que mon groupe représentera à l’issue des élections, il est difficile à ce jour, de donner des objectifs ou la teneur précise de mon engagement sur ce sujet. Sachez toutefois que dans la vision que j’ai pour le Paris de demain, les architectes voyers sont partie prenante de la force motrice à mettre en œuvre pour requalifier cette ville. Paris doit rester belle, accueillante, respirable et humaine.

Cordialement,

 

le candidat à la mairie de Paris “L’ECOLOGIE POUR PARIS”,

David BELLIARD