La ville de Châtenay-Malabry prévoit de modifier le PLU afin de réaliser un projet global de transformation de la cité-jardin de la Butte Rouge. Le Comité familial de défense de la Butte Rouge est opposé à la mise en oeuvre de ce projet et demande le classement de l’ensemble du quartier en site patrimonial remarquable.

Construite entre 1931 et 1940 à Châtenay-Malabry, dans les Hauts-de-Seine, par les architectes Joseph Bassompierre-Sewrin, Paul de Rutté, André Arfvidson et Paul Sirvin et le paysagiste André Riousse, la cité-jardin de la Butte Rouge est reconnue comme un exemple emblématique du mouvement moderne, d’urbanisme humaniste et de qualité paysagère.

Érigée initialement dans le cadre du plan d’aménagement du Grand Paris d’Henri Sellier, elle s’étend aujourd’hui sur 70 hectares et compte 4 000 logements sociaux, dont la plupart classés en catégorie PLAI (Prêt Locatif Aidé d’Intégration) et destinés aux foyers les plus modestes. Récemment qualifiée de « joyau architectural » des années 1930 par l’historien Jean-Louis Cohen, la Butte Rouge a reçu le label « architecture du XXe siècle » mais ne bénéficie pas de régime de protection au titre des sites ou monuments historiques.

L’enquête publique portant sur la modification PLU se tiendra jusqu’au lundi 11 janvier 2021 à 17h30. Des observations peuvent être déposées par le public sur le registre électronique ouvert à cet effet.

Site de l’enquête publique

Site de l’Association Châtenay Patrimoine Environnement

Appel du Conseil familial de défense de la Butte Rouge