Architectes au service de la ville

La place de l’architecte au sein de la fonction publique est peu connue. Ses missions ont évolué avec l’histoire des villes pour s’adapter aux besoins de chaque époque. Conscients de l’actualité du débat sur son rôle dans la mise en œuvre des politiques publiques, les architectes-voyers de la Ville de Paris souhaitent engager une nouvelle réflexion sur l’évolution des missions des architectes au service de la ville et des territoires.

L’importance croissante des questions patrimoniales, d’environnement et de développement durable ont favorisé au début du XXIe siècle une croissance du nombre d’architectes-voyers dans plusieurs directions de la Ville de Paris. Tandis que certains d’entre eux ont rejoint les équipes techniques des mairies d’arrondissement au plus près des réalités du terrain, d’autres participent désormais au renouvellement de la politique de coopération entre collectivités territoriales.

Les évolutions récentes de l’organisation de la maîtrise d’ouvrage publique conjuguées à une politique générale de réduction des dépenses publiques ont cependant affecté leur nombre dans d’autres services municipaux, notamment à la direction de l’urbanisme.

Les Assises 2019 constituent l’opportunité de créer un lieu d’échange ouvert à l’ensemble des acteurs de la ville (élus, professionnels, habitants, associations) et une force de proposition dans le cadre de la mise en œuvre du projet de réforme de la fonction publique actuellement soumis aux assemblées parlementaires.

Dresser un état des lieux des missions de l’architecte au sein de la fonction publique et proposer de nouveaux axes de développement de son activité au service de la ville et des territoires, tels en seront les objectifs.

Thématiques principales

Comment répondre aux enjeux architecturaux, urbains et environnementaux des territoires ?

Les enjeux de l’aménagement du territoire (démographiques, sociaux, économiques et environnementaux), les métropoles et les intercommunalités (compétences, organisation, etc.).

Les enjeux de la transition écologique (énergie, climat, biodiversité, déchets, risques, etc.), les approches systémiques ou alternatives (le recyclage, le remploi, la compensation, etc.).

Quel devrait être le rôle des architectes dans le renouvellement urbain ?

L’architecte libéral, ses différents champs d’exercice (entretien, réhabilitation, restauration, construction, aménagement, concertation, expertise, conseil aux collectivités et à l’État), la loi MOP, le nouveau code de la commande publique.

L’architecte-voyer ou architecte de la ville, rôle et fonction, formation initiale et expérience, contenu des missions dans les services, champ d’expertise.

Quel serait le statut le plus adapté à l’exercice du métier d’architecte des villes ?

Les statuts existants d’architecte au service de l’État ou des collectivités territoriales (architecte et urbaniste de l’État, architecte-voyer, architecte des Bâtiments de France, architecte de sécurité, ingénieur territorial, architecte-conseil de l’État ou des CAUE, etc.).

Les évolutions statutaires : exercice à temps plein ou cumul d’activités, recrutement par concours, contrat de droit privé, etc. Des statuts à créer : architecte des villes et/ou architecte intercommunal.

Comment déposer une contribution ?

La date limite pour le dépôt des contributions est fixée au 1er septembre 2019.

Les contributions sont présentées sous la forme d’un texte en français, d’une longueur comprise entre 15 000 et 25 000 caractères.

Elles sont accompagnées du CV de leurs auteurs et adressées au format « .pdf » par courrier électronique à l’AAPAV : assises2019@architecte-voyer.fr.

Le Comité d’organisation sélectionnera début septembre les contributions qui donneront lieu à une communication de 20 minutes suivie de 10 minutes de questions et d’échanges.