Architectes au service de la Ville.

Les architectes-voyers de Paris

Appelés successivement voyers de Paris, commissaires généraux de la voirie, commissaires-voyers, les architectes-voyers ont une histoire singulière qui illustre la continuité de leurs missions au service de Paris et leur faculté d’adaptation aux évolutions de leur temps.
Conscients de l’actualité du débat sur la place de l’architecte dans les services des collectivités territoriales et de l’État, les architectes-voyers souhaitent engager, dans les prochains mois, une nouvelle réflexion sur l’évolution de leurs missions.

BMO-1895

Notre histoire

Le premier document à faire état du voyer de Paris date de 1270. Il est rédigé par Jehan Sarrazin, lui-même voyer de Paris. Il officie au côté du Prévôt de Paris qui administre la ville pour le Roi. Son rôle consiste à permettre la libre circulation des personnes et des biens sur la voie publique, à délivrer des autorisations pour l’occuper temporairement, ainsi qu’à prescrire l’implantation des façades qui la bordent.

Paris-le-jour

Nos missions

Chargés de veiller au respect de l’alignement, les architectes-voyers gèrent dès l’origine les permissions d’occupation de la voirie et les autorisations de construire. Au XIXème siècle, leurs missions se diversifient avec les préoccupations hygiénistes et la volonté de transformer la Capitale. Ils acquièrent ainsi une solide compétence en matière d’insalubrité et d’estimation foncière.

architecte-voyer

Nos membres

Dans la fonction publique, le corps des architectes-voyers de Paris est unique. Il bénéficie en outre d’une remarquable continuité. Les architectes-voyers sont recrutés par voie de concours depuis 1898, à des intervalles de temps variant de deux à cinq années, suivant les besoins des services municipaux. Plus de vingt-cinq éditions de cette procédure de recrutement ont eu lieu depuis la création du corps.

Retour sur les assises

Témoignage de Raphaëlle Segond, vice-présidente du CROA PACA. Le corps des architectes voyers existe depuis 1230. A l’époque, ils donnent l’autorisation des usages du domaine public, détiennent le monopole de l’ouverture ou la fermeture des voies et places, contrôlent...

Rendez-vous au Pavillon Carré de Baudouin

Les assises des architectes-voyers se tiendront le vendredi 29 novembre 2019, de 14h00 à 19h00, au Pavillon Carré de Baudouin, 121, rue de Ménilmontant, Paris 20e. Les architectes-voyers proposent un débat sur les thèmes suivants : De la protection du domaine public à...

Week-end chez Soulages

Archinov propose de passer un week-end chez Pierre Soulages les 12 et 13 octobre 2019. Train de nuit au départ de la gare d'Austerlitz, cathédrale de Rodez, musée Soulages, musée Fenaille, marche sur le plateau de l'Aubrac, villages pittoresques et nourritures...

Fraîcheur sans climatisation

Bande dessinée d'Alain Bornarel (TRIBU) et Emmanuelle Patte (Méandre ETC) Les Editions Lanceurs d'Avenir - ICEB publient un manifeste illustré en faveur de « solutions frugales et low-tech » au réchauffement climatique. La BD s'appuie sur les éléments et données du...

Actes du séminaire des ACE

Architecture et économie circulaire, transition écologique, métabolisme urbain Ce séminaire des architectes-conseils de l'Etat a été l'occasion de questionner de manière ouverte et prospective, d'une part la biodiversité culturelle, les ressources locales,...

Bardage.INFO n°15

« Paris compte 42 hectares de murs et de façades végétalisés » Entretien avec Benoît de Saint-Martin, architecte-voyer en chef au sein de l’agence d’écologie urbaine de la mairie de Paris. Propos recueillis par Adeline Dionisi pour Bardage.INFO, le magazine de la...

Contact

 Pour proposer des textes à publier dans notre Tribune libre ou devenir membre de notre réseau, merci de nous adresser le formulaire ci-dessous :

1 + 6 =