Architectes au service de la Ville.

Les architectes-voyers de Paris

Appelés successivement voyers de Paris, commissaires généraux de la voirie, commissaires-voyers, les architectes-voyers ont une histoire singulière qui illustre la continuité de leurs missions au service de Paris et leur faculté d’adaptation aux évolutions de leur temps.

BMO-1895

Notre histoire

Le premier document à faire état du voyer de Paris date de 1270. Il est rédigé par Jehan Sarrazin, lui-même voyer de Paris. Il officie au côté du Prévôt de Paris qui administre la ville pour le Roi. Son rôle consiste à permettre la libre circulation des personnes et des biens sur la voie publique, à délivrer des autorisations pour l’occuper temporairement, ainsi qu’à prescrire l’implantation des façades qui la bordent.

Paris-le-jour

Nos missions

Chargés de veiller au respect de l’alignement, les architectes-voyers gèrent dès l’origine les permissions d’occupation de la voirie et les autorisations de construire. Au XIXème siècle, leurs missions se diversifient avec les préoccupations hygiénistes et la volonté de transformer la Capitale. Ils acquièrent ainsi une solide compétence en matière d’insalubrité et d’estimation foncière.

architecte-voyer

Nos membres

Dans la fonction publique, le corps des architectes-voyers de Paris est unique. Il bénéficie en outre d’une remarquable continuité. Les architectes-voyers sont recrutés par voie de concours depuis 1898, à des intervalles de temps variant de deux à cinq années, suivant les besoins des services municipaux. Plus de vingt-cinq éditions de cette procédure de recrutement ont eu lieu depuis la création du corps.

Bio-inspirée & bioclimatique, la métamorphose

« Bio-inspirée & bioclimatique, la métamorphose », avec Alain Bornarel et Philippe Madec, le mardi 1 décembre 2020, de 19h00 à 21h00 en visio-conférence. Le changement climatique, la perte de biodiversité et la finitude des ressources ont déjà sérieusement...

Un nouveau Bauhaus européen

Dans le cadre de sa stratégie pour une « vague de rénovations », destinée à améliorer la performance énergétique des bâtiments, la Commission européenne envisage de créer un nouveau Bauhaus européen. Ce projet interdisciplinaire sera piloté conjointement par une...

Quart d’heure

« Les villes que j’ai vues vivaient comme des folles », s’exclamait Apollinaire en 1913. Attendu depuis le coeur de cet hiver nucléaire, le retour des « jours heureux » semble encore bien éloigné… « Viens, viens que nous allions ensemble pendant cet après-midi de...

Livre blanc 2.0 sur l’architecture et le cadre de vie

Le Conseil national de l'Ordre des Architectes lance, avec de nombreux partenaires acteurs du cadre de vie, le Livre blanc 2.0, un outil collaboratif pour répondre au besoin de capitaliser et stimuler la réflexion prospective sur les sujets qui relèvent de notre...

Lettre n°3 – La Seine n’est pas à vendre

« Alors que, confinement généralisé aidant, le milieu aquatique a abondamment profité d’une réelle accalmie de toutes les pollutions habituelles et que, du pont du Port aux Anglais au pont d’Epinay, on pouvait admirer, évènement rare, la limpidité des eaux, le thème...

Paysages du confinement

Cette période de confinement remet au centre de notre attention la qualité du paysage et du cadre de vie La vue par la fenêtre A ce titre, plusieurs Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement invitent chacun à publier une photographie de son paysage de...

Contact

 Pour proposer des textes à publier dans notre Tribune libre, merci de nous adresser le formulaire ci-dessous :

10 + 12 =